BéaP
34 13 32
  • Foto van Margny-Villers-dt-Orval-Orval
  • Foto van Margny-Villers-dt-Orval-Orval
  • Foto van Margny-Villers-dt-Orval-Orval
  • Foto van Margny-Villers-dt-Orval-Orval
  • Foto van Margny-Villers-dt-Orval-Orval

Moeilijkheidsgraad   Middelmatig

Tijd  2 uur 25 minuten

Coördinaten 708

Geüpload 12 augustus 2016

Uitgevoerd augustus 2016

-
-
299 m
239 m
0
1,9
3,8
7,58 km

273 maal bekeken, 6 maal gedownload

nabij Abbaye d'Orval, Wallonia (Belgique)

Boucle au départ de la N88, +/- 600 plus loin que le pont de Orval, direction Virton.

2 commentaren

  • BéaP 12-aug-2016

    Cette boucle peut être faite beaucoup plus rapidement.
    Celle-ci a été faite avec des personnes d'un certain âge, pour ne pas dire d'un âge certain, plus quelques hésitations sur le chemin à prendre, d'où un aller-retour dans un petit cul-de-sac, et la durée de 2 heures.

  • BéaP 12-aug-2016

    L'abri du Neufmoulin

    Historique de cet abri

    L’industrie sidérurgique poursuivie à l’abbaye d’Orval a contribué à son rayonnement et à sa richesse surtout au début du XVIIIème siècle. A cette époque, l’abbaye comportait trois sites : Le Buré d’Orval et le Dorlon d’Orval en France à proximité de Longuyon, et le site même d’Orval. La production des trois forges d’Orval surpassait alors toutes les autres en quantité et en qualité.

    A Orval même, l’étang des forges (devant le château actuel) rassemblait les eaux de plusieurs étangs situés en amont de la Lamouline (en amont de l’abbaye donc). Le 26 mars 1691, il y eut rupture des digues. Les bâtiments furent inondés. Bien vite les moines y remédièrent en construisant immédiatement une digue au niveau de l’étang du Neufmoulin ou Rond-Buisson sur le cours du ruisseau le Courwez en direction de Limes. Longue de 140 m, la digue se terminait par un viaduc permettant la déviation du cours du ruisseau. En même temps , fut construit un aqueduc souterrain pour relier l’étang à celui des Forges lequel est le réservoir principal. Cet ouvrage existe toujours mais est rendu inaccessible par la Région Wallonne car l’aqueduc héberge trois variétés de chauves-souris protégées.

    Face à la digue existait jusque dans les années 70 un joli bâtiment carré aux ouvertures gothiques. Ses dimensions étaient modestes (3x3m et 4 m à son faîte). Il servait de remise pour les clés des vannes et autres outils nécessaires à l’entretien de l’étang et de la digue. Par la suite, après la rupture de la digue par les français en 1940, il servit d’abri pour les usagers de la ligne des Vicinaux et pour les douaniers belges lors de leurs déplacements le long de la frontière. Celle-ci passe en effet au beau milieu du lit de l’étang. Depuis lors communément, on le dénommait « Abri des douaniers », terme impropre et que nous essayerons de vite oublier…
    Ce petit bâtiment le long de la route annonçait l’approche d’Orval et rappelait en quelque sorte le passé sidérurgique de l’abbaye. Sa disparition progressive fut tristement ressentie par les gens de la région. Jusqu’aujourd’hui ne persistaient que les sub-constructions et les traces d’un foyer. Le tout recouvert par la végétation.
    www.orval-patrimoine.be Aurea Vallis et Villare https://fr.wikiloc.com/itineraires-marche-nordique/margny-villers-dt-orval-orval-14333067/photo-8890663