-
-
555 m
424 m
0
4,9
9,7
19,42 km

28 maal bekeken, 1 maal gedownload

nabij Gouvy, Wallonia (Belgique)

Le départ de la boucle est situé à hauteur du pont de la ligne de chemin de fer. Pour des informations sur la région, n'hésitez pas à passer au syndicat d'initiative qui se trouve juste à côté de la gare.
Sur 1km, le côté Sud du chemin envoie ses eaux vers le bassin de l’Ourthe alors que le côté Nord du sentier s’écoule vers le bassin de l’Amblève.
Le village d’Ourthe, aux sources de la rivière dont il porte le nom, a subi le sort des localités frontalières… Balloté de la France à la Prusse, appartenant au Royaume des Pays-Bas puis au Grand-Duché de Luxembourg, il fut malgré tout cédé à la Belgique en 1831. L’Allemagne l’annexa lors de la 2ème guerre mondiale avant qu’il ne devienne à nouveau belge !
En approchant de Wathermal, la tour blanchie et le clocher émergeant de la verdure laissent présager du charme bucolique de cet ancien village. Peut-être entendrez-vous tinter les cloches datées de 1369, et témoignant de l’âge vénérable de la superbe chapelle classée surplombant de son éperon rocheux quelques jolies bâtisses aux murs épais?
Sur près de 150 kilomètres, la frontière belgo-luxembourgeoise est balisée par 507 bornes en fonte reconnaissables par la pointe qui orne leur sommet. La borne 284 est particulièrement bien conservée, malgré les combats de la bataille des Ardennes.
Huldange est un petit village près des sources de la Woltz. Il héberge les points les plus élevés du Luxembourg, les collines résiduelles de la surface d'érosion de l'Ardenne, le "Buurgplatz" et la colline "Kneiff".
A partir de cette crête, on observe l’ensemble villageois de Basbellain et Hautbellain Ces villages «jumeaux» sont implantés dans une légère dépression par rapport aux sommets environnants. L’origine étymologique du nom Bellain provient de « Belsonancum », qui dériverait du nom donné au Grand Dieu solaire celte Bel ou Belennos, largement répandu à travers la Gaule. Basbellain était le chef-lieu de la première paroisse de la région. Hautbellain assumait la fonction de relais marchand le long de l'ancienne voie romaine, devenue grand chemin au Moyen-âge.
La zone NATUA 2000 ZSC LU1038 «Cornelysmillen » d'une superficie de 291 ha couvre le vallon élargi des anciens étangs de pêche de la Cornelysmillen et les vallées avoisinantes, lesquelles hébergent entre autre des sites de reproduction du cuivré de la bistorte (Lycaena helle).
L’histoire et l’évolution du village de Troisvierges sont intimement liées à celles de la paroisse de Basbellain. En 1628, il reste un petit hameau de 46 habitants. Le pèlerinage vers le cloître des fransiscains est responsable d'une première augmentation de la population : 290 habitants en 1787. Le développement des chemins de fer contribuera ensuite largement à l'expansion démographique de Troisvierges.

Commentaar